La Cité de l’automobile, à Mulhouse, rend hommage à la voiture française la plus vendue au monde.

Loin devant la Citroën 2CV, son éternelle rivale, la Renault 4 occupe toujours aujourd’hui la première place du classement des automobiles françaises les plus vendues au monde avec plus de 8 millions d’exemplaires produits et écoulés en plus de trente ans. Tout comme sa concurrente de la marque aux chevrons, ce modèle mythique, qui fête cette année ses 50 ans, s’est imposé comme un véhicule populaire, pratique et robuste. En plein boom économique des Trente Glorieuses, il a contribué à faire de la voiture un bien de consommation comme un autre. Posséder une automobile devenait dès lors conforme à une nouvelle normalité qui en faisait un objet de la vie courante.

A l’occasion de cet anniversaire, la Cité de l’automobile, à Mulhouse (Haut-Rhin), rend hommage à cette icône des années 1960 dans le cadre d’une exposition qui ouvre ses portes aujourd’hui. Jusqu’au 16 janvier 2012, les visiteurs pourront ainsi découvrir dix-sept véhicules d’exception qui sont présentés au milieu des joyaux de la célèbre collection Schlumpf, dans un espace de 700 m2 qui leur est intégralement dédié. Six grands thèmes permettent de retracer l’histoire de la 4L (pour Luxe), des premières moutures (Renault 3) aux séries spéciales (la Sixties) en passant par les modèles à vocation utilitaire (la Fourgonnette), ceux utilisés par la gendarmerie nationale ou La Poste et les exemplaires spécialement modifiés pour la compétition (la Monte-Carlo, qui a participé deux fois à ce rallye mythique au début des années 1960). La Renault Bertin, version raccourcie à trois portes, de même que la Saline4Fun, Renault 4 la plus rapide au monde, grâce à son moteur de 280 CV, exhiberont également leurs carrosseries étincelantes.

Une rétrospective haute en couleur qui réjouira curieux et nostalgiques de la « voiture blue-jean » et qui permettra, au-delà de l’aspect purement rétro de cette exposition, de revenir sur la genèse d’une automobile produite dans 28 pays (dont le Chili, le Maroc, l’ex-Yougoslavie ou encore l’Afrique du Sud) et qui est née d’une idée a priori simple : concevoir un véhicule polyvalent, économique, moderne et facile à entretenir. Un objectif pleinement rempli par la 4L dont la carrière est loin d’être terminée puisque plusieurs centaines de milliers d’exemplaires de cette voiture increvable circulent toujours à travers le monde, notamment en France. Un magazine trimestriel lui est d’ailleurs dédié (4L Magazine) et un rallye – le 4L Trophy – a rassemblé environ 1.200 équipages lors de son édition 2011. Un chiffre en constante augmentation depuis la création de l’épreuve.

Une voiture mythique

50 ans de carrière

Lancé en 1956 par Pierre Dreyfus, président de la Régie nationale des usines Renault, le projet de la Renault 4 a débouché sur sa mise en production en août 1961 sur le site de Boulogne-Billancourt. Ce modèle est destiné à concurrencer la 2CV de Citroën.

Polyvalence

Simple, robuste, économique et innovante, la Renault 4 s’est très vite imposée comme le modèle phare des années 1960 et 1970. Très populaire, elle a contribué à faire de l’automobile un objet de la vie courante.

Succès mondial

Jusqu’en 1994 et l’arrêt de la chaîne slovène, 8.135.424 exemplaires de la 4L ont été assemblés dans 28 pays, ce qui en fait la voiture française la plus produite au monde. La 4L est également la troisième voiture la plus vendue dans toute l’histoire de l’automobile.

France-Soir, lundi 14 novembre 2011

Publicités