La rencontre OM-Zilina, menacée par la grève illimitée des fonctionnaires territoriaux de Marseille, devrait finalement avoir lieu.

 

Après les éboueurs mercredi (voir notre édition du 15 octobre), les crèches, les écoles et les cantines vendredi, le personnel des équipements sportifs de la ville de Marseille (Bouche-du-Rhône) a lui aussi voter la grève totale et illimitée jusqu’au retrait du projet de réforme des retraites. Il débutera son mouvement dès dimanche. Les employés territoriaux, dont la mobilisation prend de l’ampleur, entendent ainsi montrer leur détermination à mener jusqu’au bout leur « lutte pour la suppression du projet gouvernemental ».

Si l’extension de ce mouvement risque de paralyser encore un peu plus la cité phocéenne, il menaçait aussi directement les prochains matchs à domicile de l’Olympique de Marseille. Le stade Vélodrome est en effet propriété de la municipalité. Si un terrain d’entente avait d’ores et déjà été trouvé pour le match de championnat contre Nancy, qui se tiendra samedi soir, les discussions ont été plus tendues en ce qui concerne la rencontre entre le champion de France et le MSK Zilina, qui compte pour la troisième journée de Ligue des Champions.

 

Lecture d’un communiqué

 

Vendredi, les dirigeants du club phocéen et les responsables du syndicat FO-Territoriaux ont en effet âprement négocié un accord pour permettre la bonne tenue du match. « Le match aura bien lieu si Jean-Claude Dassier (président de l’OM, ndlr) accepte notre unique requête à savoir la lecture d’un communiqué expliquant notre démarche avant le coup d’envoi », assurait vendredi soir Patrick Rué, secrétaire général adjoint du syndicat FO-Territoriaux. Le patron du club devrait, selon toute vraisemblance, accepter la proposition des syndicats, même s’il avait indiqué dans la journée ne pas vouloir mélanger sport et politique. Reste à passer, comme avant chaque rendez-vous européen, l’épreuve de l’inspection du stade et de ses alentours par une délégation de l’UEFA. « Nous serons vraiment sûr que tout se passera normalement après cette réunion, lundi », indique-t-on prudemment du côté du club.

L’annulation du match contre le club slovaque aurait été un nouveau coup dur pour l’OM après l’affaire Ben Arfa, les mauvais résultats en Ligue des Champions et la décision de la Ligue de football professionnel de fermer la tribune visiteurs pour le clasico entre le club phocéen et le PSG.

 

Philippe Peter

 

France-Soir, samedi 16 octobre 2010

Publicités