La ligne T3 devrait, d’ici 2016, relier le Pont du Garigliano à la Porte d’Asnières au moyen d’un vaste arc de cercle autour de la capitale.

Le viaduc de la Porte de Vitry, actuellement en phase de démolition, laissera place à un carrefour réaménagé. Crédit : Ville de Paris

Alors que la première phase des travaux d’extension de la ligne de tramway T3 est actuellement en cours jusqu’à la Porte de la Chapelle (18e), Annick Lepetit, adjointe au maire (PS) de Paris chargée des transports, a annoncé hier lors d’une visite de chantier que celle-ci devrait être prolongée jusqu’à la Porte d’Asnières (17e) d’ici 2016.

Inaugurée en 2006 et longue de huit kilomètres, la ligne T3 relie actuellement le Pont du Garigliano (15e) à la Porte d’Ivry (13e). Les travaux de son prolongement dans l’est parisien, pour un coût total de près de 890 millions d’euros, ont été lancés l’an dernier et battent aujourd’hui leur plein. Les 14,5 kilomètres de voies nouvelles, ainsi que le nouveau dépôt de maintenance de la Porte de Pantin (19e), seront mis en service fin 2012.

Plusieurs ouvrages d’art construits dans les années 60 pour fluidifier la circulation automobile sont actuellement en phase de démolition afin de permettre aux rames de circuler directement sur la chaussée. L’idée étant d’embellir les zones traversées par le tramway, mais également de relier à nouveau à la ville les quartiers situés en bordure du périphérique, pour l’heure relativement isolés.

Boucle complète

Le projet de tramway autour de Paris ne pouvait toutefois pas s’arrêter en si bon chemin. Un débat public va donc être lancé début 2011 pour la construction d’un nouveau tronçon de quatre kilomètres entre la Porte de la Chapelle et la Porte d’Asnières, pour un budget estimé à 200 millions d’euros. Les travaux pourraient être lancés dès 2014 pour une inauguration en 2016. « Mon souhait, c’est de faire la boucle complète un jour », jusqu’au Pont du Garigliano, a ajouté Annick Lepetit qui dit être « d’un optimiste absolu ».

Du côté de la RATP, on est toutefois beaucoup plus pragmatique. « Un troisième prolongement jusqu’à la Porte Maillot est envisageable », précise un responsable de la régie parisienne. « Plus loin, cela n’aurait que peu de sens dans la mesure où le tramway longerait le bois de Boulogne, une zone peu commerçante et essentiellement résidentielle ».

Philippe Peter

France-Soir, vendredi 3 septembre 2010

Publicités