La nouvelle aventure du célèbre groom et de son acolyte mise sur le cocktail d’aventure et d’humour cher à Franquin.

Nouvel album, nouveaux auteurs. Après le duo franco-espagnol formé par Morvan et Munuera, qui a réalisé quatre albums modernes et bourrés de gadgets façon James Bond, c’est au tour de Vehlmann et Yoann de reprendre les célèbres personnages créés par Rob-Vel, Jijé et Franquin. Les deux auteurs avaient déjà signé Les Géants pétrifiés, le premier volume d’une série parallèle qui cherche à explorer les autres facettes des ces deux héros mythiques. Un projet pour lequel les deux compères avaient alors eu carte blanche, tant d’un point de vue graphique que narratif.

Dans le cas d’Alerte aux Zorkons, 51ème aventure de Spirou et Fantasio, Vehlmann et Yoann ont cette fois dû se plier à certaines contraintes et revenir à un style volontiers plus classique. « Nous avons gardé notre rythme et nos cadrages en procédant à un ajustement graphique », explique Yoann. « Nous avons particulièrement travaillé les décors et les ambiances afin de faire évoluer au mieux nos personnages ». Spirou retrouve ainsi son clinquant costume de groom tandis que Fantasio, toujours en quête de scoops, ne quitte plus son fidèle appareil photo.

Des héros engagés

Un retour aux sources plaisant, qui comblera les fans de la première heure, mais qui évite avantageusement de tomber dans les travers du mimétisme indigeste. Hors de question de resservir aux lecteurs du Franquin réchauffé. Les deux acolytes ont donc tenu à imposer un ton nouveau dès leur première réalisation qui se présente avant tout comme une mise en bouche. Humour potache, clins d’œil à répétition, « l’idée c’était de faire les sales gosses ! », précise Vehlmann.

Deux années de travail auront été nécessaires aux deux complices pour fignoler ce premier album au scénario riche et rythmé dans lequel le paisible village de Champignac, victime d’un accélérateur de croissance, se retrouve envahi par une jungle luxuriante et une faune fantastique. On y découvre deux héros drôles et ingénieux, dans la veine des premiers albums de la série, mais également politiquement engagés. L’armée, les manipulations génétiques et la quête effrénée de la fameuse croissance en prennent ainsi pour leur grade. « Je ne voulais pas d’un héros apolitique », insiste Vehlmann qui indique que cette caractéristique devrait, elle aussi, se préciser dans les prochains albums.

Alerte aux Zorkons devrait être rapidement suivi par au moins deux autres aventures. « Faire un Spirou, cela ne se refuse pas », assure Yoann, qui confie avoir eu envie de dessiner en lisant les histoires imaginées par Franquin. « Nous avons fait cet album en nous marrant et j’espère que les lecteurs le sentiront et apprécieront », conclu Vehlmann.

Spirou et Fantasio, t.51 – Alerte aux Zorkons, Vehlmann et Yoann, éd. Dupuis, 56 p., 9,95 euros, sortie le 3 septembre

Philippe Peter

France-Soir, lundi 30 août 2010

Publicités