Le coup d’envoi des traditionnelles fêtes de Bayonne sera donné ce soir devant l’Hôtel de ville. Plus d’un million de festayres sont attendus jusqu’à dimanche.

C’est un moment que les festayres (fêtards en gascon) attendent chaque année avec impatience. Les mythiques fêtes de Bayonne (Pyrénées-Atlantique) seront officiellement lancées ce soir à 22 heures depuis le balcon de l’Hôtel de ville. Cette année, plus d’un million de personnes devraient participer à cet immense rassemblement.

Comme le veut la tradition, les trois clés de la ville seront lancées dans la foule par la marionnette du Roi Léon – protecteur des festayres – et confiées durant cinq jours à ses habitants. Cette courte cérémonie sera immédiatement suive par la Mascleta, un feu d’artifice sonore. Un clin d’œil aux origines espagnoles des fêtes bayonnaises. Créées en 1932 par une bande de copains membres de la section rugby de l’Aviron bayonnais, elles s’inspirent en effet directement des sanfermines de Pampelune (Navarre).

Fanfares et corridas

Les festivités battront leur plein durant cinq jours et cinq nuits aux quatre coins de la ville, du port aux rives de la Nive et de l’Adour en passant par le quartier Saint-Esprit. Jeudi, défilé des Géants, encierro txiki (corrida avec des taureaux fictifs) et pique-nique seront au programme de la journée des enfants. Plusieurs tournois sportifs débuteront également dans l’après-midi, notamment celui de pétanque et de pelote basque. La première course de vaches aura également lieu place Paul Bert.

Le lendemain, les fanfares et groupes musicaux tenteront de redonner un peu d’énergie aux milliers de fêtards vêtus de blanc et parés d’un foulard rouge – la tenue officielle des fêtes de Bayonne – qui, il faut bien le dire, dormiront peu durant cette feria. Samedi et dimanche soir, des centaines de milliers de personnes assisteront également au traditionnel corso lumineux, dont le départ sera donné à 22 heures. Une corrida à cheval est également programmée pour le dernier jour des festivités.

A côté de ce programme officiel, les fêtes de Bayonne attirent chaque année des dizaines de milliers de festoyeurs qui y profitent avec largesse des plaisirs de la vie. A déconseiller formellement aux ascètes.

Renseignements : www.fetes.bayonne.fr

Philippe Peter

France-Soir, mercredi 28 juillet 2010

Publicités