Aéroports de Paris va rénover les anciens terminaux de Roissy et Orly d’ici 2015, mais également réduire ses effectifs.

Le groupe Aéroports de Paris (ADP) et l’État viennent de signer un nouveau Contrat de régulation économique qui prévoit des investissements de l’ordre d’1,8 milliard d’euros entre 2011 et 2015. Plusieurs importants chantiers seront lancés dont la rénovation, pour un montant fixé à 366 millions d’euros, des plus anciens terminaux de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle (Val-d’Oise) et de celui d’Orly (Val-de-Marne).

Une enveloppe de 90 millions d’euros a été débloquée pour permettre la réhabilitation complète du terminal 2B de Roissy. Le groupe aéroportuaire profitera de l’occasion pour achever la liaison entre les terminaux 2A et 2C et adapter le 2F à l’accueil du trafic provenant de l’espace Schengen. A Orly, les halls 3 et 4 de l’aérogare ouest seront totalement reconfigurés pour un budget estimé à 70 millions d’euros.

Ce nouveau plan quinquennal prévoit par ailleurs la construction et la mise en service du satellite S4 du terminal 2E, à Roissy. Un projet pour lequel ADP, qui ambitionne de devenir leader européen dans l’aéroportuaire, va investir 434 millions d’euros.

Réductions d’effectifs

Parallèlement à ces chantiers, dix indicateurs de qualité, dont cinq mesurant la satisfaction des passagers, seront mis en place. Ils se traduiront concrètement par des incitations financières sous forme de bonus-malus.

Revers de la médaille, les effectifs d’ADP seront réduits de 2% par an en moyenne sur cette même période de cinq ans. « Ces réductions s’effectueront par des départs naturels », a précisé une porte-parole du groupe qui emploie environ 7.000 salariés qui avait déjà abaissé sa masse salariale de 3,9% l’année dernière.

ADP a accueilli 83 millions de passagers en 2009 et réalisé un chiffre d’affaires de 2,63 milliards d’euros pour un bénéfice net de 270 millions d’euros.

Philippe Peter

France-Soir, mardi 27 juillet 2010

Publicités