Plus de 130 avions de légende seront rassemblés ce week-end sur l’aérodrome de Cerny-La Ferté Alais pour le plus grand bonheur des curieux et des passionnés d’aéronautique.

Le plus ancien est centenaire. Son lointain descendant est quant à lui considéré comme le fleuron de l’industrie aéronautique française. Un siècle séparent le Blériot XI, le premier aéronef à avoir traversé la Manche en 1909, et le Rafale, dernier né des ateliers Dassault, en passe d’équiper la force aérienne brésilienne. Ces appareils prendront pourtant tous deux part ce week-end au 38e meeting aérien de La Ferté Alais – sur l’aérodrome de Cerny (Essonne) – le plus important d’Europe après celui de Duxford (Royaume-Uni). Un événement qui devrait, cette année encore, attirer une foule de curieux et de fanas d’aviation.

« Notre but est de faire voler des appareils anciens », explique Christian Amara, président de l’Amicale Jean-Baptiste Salis (AJBS), organisatrice de la manifestation. « Grâce à notre collection et des apports extérieurs, nous essayons chaque année de passer en revue l’ensemble de l’histoire de l’aéronautique ». Du Fokker Dr.1 (1917), monture du fameux Baron rouge Manfred von Richtofen, au Douglas DC-3 (1935), fer de lance des premiers temps de l’aviation commerciale, en passant par le Yakovlev Yak-3 (1943), célèbre chasseur soviétique qui équipa notamment l’escadrille française Normandie-Niémen durant la Deuxième guerre mondiale, plus de 130 appareils légendaires émerveilleront connaisseurs et novices. « Ce meeting est une grande fête populaire. Nous espérons faire rêver tous les spectateurs », assure Christian Amara. « L’aviation est quelque chose de magique. Ces vieux avions sont comme des Picasso pour nous ! ».

Cette année, le spectacle aérien, intitulé « Le temps des hélices », s’articulera autour de deux thématiques principales. Les organisateurs ont en effet tenu à célébrer le 70e anniversaire de la bataille d’Angleterre, l’un des premiers grands affrontements aériens de l’Histoire. L’Aéronautique navale, qui fête les 100 ans de sa création, sera également à l’honneur avec la présentation en vol d’un groupe embarqué du porte-avions Charles de Gaulle. Le défilé des « warbirds » (oiseau de guerre) et la présentation en vol de l’EC-665 Tigre, nouvel hélicoptère de combat de l’Armée de Terre, complètera ce tableau alléchant. Et avec des prévisions météorologiques idéales prévues tout au long du week-end, les organisateurs espèrent bien dépasser le record de 23.000 spectateurs atteint l’année dernière.

Tarifs : 25 € (adulte) et 12 € (enfant). Renseignements : www.ajbs.fr

Philippe Peter

France-Soir, vendredi 21 mai 2010

Publicités