Après le très réussi Journal d’un ingénu et le plus controversé Groom vert-de-gris, Fabrice Parme et Lewis Trondheim s’attaquent à leur tour au mythique personnage de Spirou envoyé pour l’occasion sur un paquebot qui a totalement perdu la tête.

Qui n’a jamais lu une aventure de Spirou et de son fidèle acolyte Fantasio ? Créé en 1938 par Rob-Vel pour lancer l’hebdomadaire qui porte son nom, le groom à l’étincelant costume vermillon a fait rire et voyager des centaines de milliers de lecteurs de bande dessinée. Parmi eux, certains veinards ont fait de la BD leur métier et ont aujourd’hui la chance de s’attaquer à ce personnage mythique qui a bercé leur jeunesse. « Faire un Spirou, c’est un vrai défi », confie Lewis Trondheim, scénariste de Panique en Atlantique, le dernier tome de la série. « Cela fait longtemps que j’y pense, alors quand l’éditeur m’a proposé de me confier un album j’ai accepté ».

Le co-fondateur de la maison d’édition de bande dessinée indépendante L’Association devait initialement réaliser cette nouvelle aventure de Spirou avec Yoann. « J’avais déjà découpé le scénario, mais il a bloqué sur la première case et cela ne s’est finalement pas fait », explique l’auteur des Petits riens. Du coup c’est Fabrice Parme, avec qui Lewis Trondheim avait déjà eu l’occasion de collaborer, qui a repris le flambeau. Son dessin vintage rappelle, quoiqu’en plus anguleux, celui des premiers Spirou de Jijé ou de Franquin. « Nous avons les même influences car, comme eux, j’ai travaillé pour des studios de dessins animés aux États-Unis », explique l’illustrateur. Pas question toutefois de copier le style de ses prédécesseurs. « Je ne voulais pas faire un album à la façon de Franquin. La série a beaucoup évolué depuis sa création. Elle s’est constamment réoxygénée. Je n’avais donc pas de réelles contraintes stylistiques », ajoute le dessinateur du Roi catastrophe.

Pari réussi en tout cas pour les deux auteurs qui signent un album burlesque et plein de suspense dans lequel Spirou retrouve enfin son rôle initial et atypique de groom.

Résumé : Du fait d’une restructuration économique – un clin d’œil à l’actualité – Spirou se voit contraint de quitter le Moustic Hotel pour devenir groom sur un transatlantique. Il y retrouve son ami le journaliste Fantasio ainsi que le professeur Champignac, inventeur d’un système anti-collision fraîchement installé sur le paquebot. Du fait du déclenchement intempestif de cet appareil, le bateau se retrouve enfermé dans une bulle inviolable qui a le sérieux défaut de ne pas flotter ! Du coup, le navire sombre en emprisonnant ses 1500 passagers qui n’ont plus qu’un seul objectif : survivre à tout prix !

Le Spirou de Parme et Trondheim – Panique en Atlantique, Lewis Trondheim et Fabrice Parme, éd. Dupuis, 62 p., 13,50 €


Philippe Peter

France-Soir, lundi 19 avril 2010

Publicités