Une telle longévité est rarissime dans la bande dessinée. 55 ans après sa création, le célèbre reporter revient pourtant pour une 77e enquête. Un record malheureusement endeuillé par la récente disparition de son co-créateur, le dessinateur Tibet.

« Nous avons travaillé ensemble durant 55 ans », confie, ému, André-Paul Duchâteau à propos du dessinateur Tibet. « Je ne me suis jamais lassé de notre complicité, ce qui n’était pas évident après tant d’années passées ensemble », précise-t-il avec une pointe d’humour. Le scénariste belge a évidemment été très choqué par l’annonce de la brutale disparition, le 3 janvier dernier, de son ami, victime à 79 ans d’un quatrième et fatal infarctus. Il ne semble néanmoins pas s’être laissé abattre par cette tragédie.
La sortie du 77e volet des aventures de Ric Hochet, le reporter-vedette du journal La Rafale, a donc bien eu lieu. Elle s’est accompagnée, comme prévu, de celle d’un roman, intitulé Reconnaissance de meurtres, qui s’attache à dévoiler les origines du célèbre héros. Un 78e album devrait également sortir à la fin de l’année. « Tibet n’a pas pu l’achever et personne ne le fera, du moins pas sous une configuration classique », explique André-Paul Duchâteau. La fin de l’aventure pourrait donc être proposée sous la forme d’un récit, rédigé par le scénariste lui-même et illustré par un autre dessinateur.

Et après ? L’avenir de la série est pour l’instant encore très incertain. « Je souhaite que cela continue, mais si nous relançons Ric Hochet ce n’est pas pour faire un album au rabais, c’est pour que cela dure », précise le scénariste. « Les discussions sont en cours avec l’éditeur. Si cela se fait, nous devrons trouver un nouveau dessinateur sans trahir l’esprit de la série ». Du haut de ses 85 ans, André-Paul Duchâteau semble toujours plein d’envie. Il envisage même de confier son héros à un nouveau duo d’auteurs le jour où il rejoindra son éternel complice. « C’est ce qu’aurait souhaité Tibet », affirme-t-il.

Ric Hochet transformé en cible vivante dans Ici, 77 !

Alors qu’il doit participer au tournage de la série télévisée à succès Le démon de minuit, Ric Hochet assiste, impuissant, à l’assassinat d’un des acteurs. Le tueur, qui se fait appeler 77, menace de frapper à nouveau si on ne le laisse pas prendre en main le tournage d’un épisode dont il a lui-même écrit le scénario. Suite au refus de la production, une passante anonyme est froidement abattue en pleine rue. Elle ne sera pas la dernière. Face à l’impuissance de la police, l’équipe de télévision se résout finalement à accepter les conditions fixées par l’assassin. Forcé de jouer les premiers rôles dans un épisode-piège où il semble avant tout servir de cible à un meurtrier machiavélique et sans scrupule, Ric Hochet va tenter de résoudre cette nouvelle énigme. En évitant d’y laisser sa peau.


Ric Hochet, T.77 – Ici, 77 !, Tibet et Duchâteau, éd. Le Lombard, 48 p., 9,95 €

Reconnaissance de meutres, Duchâteau et Tibet, éd. Le Lombard, 160 p., 20 €

Philippe Peter

France-Soir, vendredi 9 avril 2010

Publicités