Après le Vélib’, la voiture pourrait bientôt se retrouver en libre accès. Pionnière en la matière, la ville de Montbéliard teste actuellement ce concept innovant.

Les trois premiers F-City acquis par l'agglomération de Montbéliard seront testés jusqu'à la fin de l'année. Photo : Samuel Carnovali

A Paris, Lyon, Bordeaux ou encore Nancy, les vélos en libre accès font désormais partie du paysage. Ce concept a également fait des petits et donné des idées à d’autres sociétés spécialisées dans le secteur des transports. L’entreprise franc-comtoise FAM Automobiles a ainsi développé un projet de mise en service d’un véhicule électrique en libre accès baptisé F-City. « Nous avons tout de suite été séduits par l’idée. C’est une solution d’avenir qui rentre dans le cadre du développement durable et nous avons donc décidé de le soutenir », explique Pierre Moscovici, président de la communauté d’agglomération du Pays de Montbéliard qui a fourni une aide financière de 200.000 euros au constructeur pour la conception et le développement de sa voiture. « Nous avons récemment acquis trois véhicule pour un coût total de 118.800 euros », précise le député (PS) du Doubs qui se dit « très fier » que cette voiture innovante ait été développée en Franche-Comté. Ces exemplaires de pré-série seront testés jusqu’à la fin de l’année par le personnel de la communauté d’agglomération. Dès 2011, cinq véhicules supplémentaires viendront compléter cette flotte. Après d’ultimes tests, la mise en service à grande échelle de voitures électriques en libre accès devrait pouvoir débuter. Elle permettra alors au voyageur occasionnel de « louer » l’un des véhicules du réseau, disponibles sur des emplacements spécialement aménagés et répartis sur toute la ville. Pour ce type d’aménagement, « l’action locale est beaucoup plus efficace que celle au niveau global », estime Pierre Moscovici qui indique par ailleurs qu’il ne s’est pas entretenu à ce sujet avec son homologue Bertrand Delanoë qui a de son côté récemment lancé le projet Autolib’ à Paris.

500 véhicules en 2010

La F-City se présente sous la forme d’un petit véhicule bi ou triplace de 2,5 mètres de long. Équipé d’une batterie rechargeable en six heures sur prise électrique classique et d’une longévité garantie d’au moins huit ans, son autonomie atteint les 130 kilomètres en ville. FAM Automobiles, implanté à Etupes, près de Montbéliard, doit dans les prochaines semaines livrer d’autres exemplaires de la F-City aux agglomérations de Montargis (Loiret) et Fontenay-le-Comte (Vendée). Le constructeur franc-comtois, qui emploie 115 salariés, vise une production de 500 F-City en 2010, soit trois fois moins que ce qui était envisagé en août 2009 au moment du lancement de la production en série. Une révision à la baisse des prévisions qui semble en partie due au prix de la voiture. Tout équipée, la F-City est en effet vendue 33.000 euros ou 15.000 euros avec la batterie en location.

Philippe Peter

France-Soir, lundi 22 février 2010

Publicités