Un célèbre fabricant de cigarettes a décidé d’offrir des cendriers de poche au pied de certaines pistes de ski françaises afin de limiter les rejets de mégots dans la nature.

Chaque année, au printemps, c’est la même histoire. Avec la fonte des neiges, la montagne perd son magnifique manteau blanc et laisse apparaître des monticules de déchets abandonnés ci et là par des skieurs peu soucieux de la préservation de l’environnement. Canettes, emballages plastiques, piles, papiers gras : ces pollueurs en puissance se débarrassent de leurs détritus dans la nature, trop paresseux pour les déposer dans les poubelles placées à l’arrivée des remontés mécaniques. Plus discrets mais ô combien envahissants, ce sont aussi et surtout des tonnes de mégots qui jonchent après chaque saison hivernale les pistes de ski. « Il ne faut pas oublier que les filtres des cigarettes ne sont pas biodégradables », rappelle Laurent Burget, directeur de l’association Moutain riders qui organise chaque année des campagnes de ramassage des détritus dans les stations de sports d’hiver françaises. « L’année dernière, nous en avons ramassé 30.000 rien que sous un télésiège d’une station des Alpes ». D’apparence inoffensifs, les mégots peuvent pourtant s’avérer très dangereux pour la faune et la flore des alpages. « Ils polluent le sol et tout le cycle alimentaire. On en retrouve par exemple dans les intestins des truites », précise le militant écologiste.

Geste citoyen

Pour lutter contre ce phénomène envahissant, la filiale française du fabricant de cigarettes British American Tobacco (BAT) met gratuitement à disposition, depuis lundi, des cendriers de poche au pied de certaines pistes de ski françaises. Objectif : limiter les rejets de mégots dans la nature. Elle avait déjà distribué 150.000 cendriers sur les plages françaises durant l’été 2008. « On ne peut pas à la fois obliger les gens à fumer dehors, ne rien faire pour mettre à disposition des fumeurs des cendriers et s’étonner en même temps que des mégots jonchent le sol », explique Yves Trévilly, porte-parole de BAT France. Le cigarettier affirme vouloir « sensibiliser les fumeurs à un geste citoyen ». Une initiative saluée par Laurent Burget qui espère néanmoins qu’elle ne constitue pas « une action de façade » uniquement destinée à redorer le blason du fabricant.

La distribution se fera le 19 à Chamrousse (Isère), le 22 à Isola 2000 (Alpes-Maritimes), ainsi que les 24 et 25 février au Domaine du Tourmalet Barège-La Mongie (Hautes-Pyrénées). L’idée de la distribution de cendriers de poche biodégradables financés par la publicité, à l’exclusion de celle pour le tabac, a été récemment reprise par le député (UMP) de l’Isère Jacques Remiller qui a déposé une proposition de loi en ce sens.

Philippe Peter

France-Soir, jeudi 18 février 2010

Publicités