Sorti en 2008, le roman de Jean Teulé narre l’histoire dramatique de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin, marquis de Montespan. Sans le sous, il vit pourtant heureux avec son épouse, Françoise de Rochechouart, jusqu’au jour où, repérée par le roi Louis XIV, celle-ci devient sa favorite. Une situation humiliante que refuse le marquis. Il cherche par tous les moyens à récupérer sa femme, en vain. Il devient la risée de Paris. Après avoir publiquement traité le Roi Soleil de canaille, il est enfermé au For-L’Evêque, puis exilé sur ses terres gasconnes. Amoureux obstiné, il organise un simulacre de funérailles de sa passion pour Françoise et fait orner le portail de son château de cornes (de cocu). Il publie également son testament dans lequel il s’en prend directement au roi. Après avoir été rejetée de Versailles, madame de Montespan cherche à revenir auprès de son mari qui s’y refuse. Il meurt seul en 1691.

P.P.

France-Soir, lundi 1er février 2010

Publicités