Un duo d’auteurs japonais a fait le pari d’adapter la Bible en manga. Défi remporté puisque la série s’est vue décerner le prix de la BD chrétienne en marge du festival d’Angoulême.

Le pari pouvait sembler audacieux. Il avait aussi de quoi faire hurler les Chrétiens les plus conservateurs. L’adaptation de la bible en manga réalisée par le scénariste Hidenori Kumai et la dessinatrice Kozumi Shinozawa a en tout cas séduit la maison d’édition BLF Europe. Le duo de mangakas (auteurs de manga) japonais a également décroché le prix de la BD chrétienne remis jeudi en marge du festival de la bande-dessinée d’Angoulême.

Bien sûr, l’idée d’associer une forme d’art typiquement nippone à un symbole fort de la culture « judéo-chrétienne » pouvait sembler saugrenue. Pourtant, « le résultat est génial », estime Stéphane Kapitaniuk, de BLF Europe. « C’est très réussi, tant au niveau du contenu que de la forme. Les auteurs ont su faire les bons choix pour que l’ensemble tienne la route ».

Déjà 25.000 exemplaires vendus

Une exposition sur La Bible en manga se tient durant le festival à l'église St-Martial d'Angoulême. Photo : Philippe Peter

« La France est le deuxième pays après le Japon à lire des mangas. Ils font partie du langage des jeunes », explique l’éditeur qui se félicite du caractère « contemporain mais sans clichés » de l’adaptation. Un manga pour dépoussiérer l’image un peu surannée dont souffre la religion chrétienne ? Le Messie, premier volume de la série (elle en comptera cinq), s’est en tout cas déjà vendu à 25.000 exemplaires. Le second (La Métamorphose) vient tout juste de sortir et un troisième est déjà prévu pour septembre 2010. Imprimé au Japon, ce manga est actuellement traduit en une vingtaine de langues et s’est déjà écoulé à près de deux millions d’exemplaires à travers le monde.

P.P.

France-Soir, vendredi 29 janvier 2010

Publicités