La mairie-calvaire de Millonfosse vient d’être restaurée. Ce bâtiment unique en son genre sert désormais de salle de mariage et de maison des associations.

La petite commune de Millonfosse, à quelques kilomètres de Saint-Amand-les-Eaux, cache une curiosité architecturale. Construite en brique rouge, comme la plupart des bâtiments de la région, l’ancienne mairie-calvaire du village est une bâtisse unique en son genre puisqu’elle rassemblait en un seul et même édifice le siège du pouvoir politique local et un lieu de culte. Ce monument insolite vient d’être entièrement restauré. Les travaux, dont le coût s’est élevé à environ 200.000 euros, ont en partie été financés par la Fondation du patrimoine. Un prix de 10.000 euros offert par le magazine Pèlerin et une souscription publique, qui a permis de récolter un peu plus de 8.500 euros, y ont également contribué. Un nouveau clocheton a tout d’abord été posé en février 2009. Des travaux extérieurs ont ensuite été entrepris, avant que les employés municipaux ne se chargent du réaménagement intérieur du bâtiment dont le rez-de-chaussée sert désormais de salle de mariage et le premier étage de lieu de rencontre pour les associations de cette commune de 676 habitants.

Hameau trop à gauche

Si son concept est plutôt inhabituel, la genèse de la mairie-calvaire de Millonfosse est elle aussi pour le moins étrange. Jusqu’en 1853, la bourgade ne possède ni mairie ni église. Une situation qui n’est pas du goût du maire de l’époque, un certain Louis-Joseph Lecocq, qui tient à remédier à cette situation. Pour des raisons budgétaires, l’édile doit néanmoins se résoudre à réunir en un seul et même lieu la mairie et un calvaire (et non pas une église puisque le hameau n’a pas le statut de paroisse). Sa décision est également motivée par ses positions politiques et religieuses. Fervent catholique et monarchiste, Louis-Joseph Lecocq veut en effet faire oublier que sa commune a majoritairement voté à gauche lors de l’élection présidentielle de décembre 1848 et lors des élections municipales de février 1851. Réunir en un seul et même lieu le symbole du pouvoir politique et la maison de Dieu est donc une façon de laver l’affront que constituent pour lui ces résultats électoraux. Cette mairie insolite est finalement inaugurée en septembre 1853. Elle sera utilisée en tant que telle jusqu’en 1985. Millonfosse s’est depuis cette date dotée d’une nouvelle mairie… plus classique.

Philippe Peter

France-Soir, mercredi 20 janvier 2010

Publicités