A partir d’aujourd’hui, l’ossuaire municipal de Paris est à nouveaux accessible aux visiteurs après trois mois de travaux. Les murs d’ossements endommagés par des vandales ont été relevés et consolidés.

Après trois mois de travaux, les catacombes de Paris ouvrent aujourd’hui à nouveau leurs portes au public. Ce site touristique exceptionnel, un des plus fréquentés de la capitale avec plus de 230.000 visiteurs en 2008, avait dû être temporairement fermé au public suite à des actes de vandalismes survenus dans la nuit du 11 au 12 septembre 2009. Le chantier de restauration, mené à 20 mètres sous terre et piloté par la direction des Affaires culturelles et l’Inspection générale des carrières, a permis de relever une partie des murs – bâtis à partir de reliques humaines – qui s’étaient effondrés. C’est une équipe de quatre ouvriers qui s’est chargée de reconstruire les 50 mètres linéaires de hagues (palissades) d’ossements sur une superficie totale de 100 m². Le coût de cette campagne de réfection est estimé à 40.000 euros.

Six millions de Parisiens

Le site de l’ossuaire municipal de Paris s’étend sur deux kilomètres et rassemble les restes d’environ six millions de Parisiens transférés là entre la fin du 18e siècle et le milieux du 19e siècle. A cette époque, les cimetières sont complètement saturés. Parallèlement, les progrès scientifiques et médicaux font prendre conscience aux décideurs des risques sanitaires que représentent ces nécropoles à ciel ouvert sises en plein centre de la ville. Elles sont donc progressivement fermées pour des questions d’insalubrité.

Les catacombes, véritable labyrinthe formé de couloirs obscures et étroits, occupent une infime partie des anciennes carrières de calcaire et de gypse de Paris qui avaient été abandonnées à la fin du 18e siècle. Le réseau de galeries, aujourd’hui en majeure partie inaccessible au public, s’étend sur près de 300 kilomètres, parfois sur plusieurs niveaux. C’est la carrière de la Tombe-Issoire – située entre la barrière d’Enfer et le petit Montrouge – qui, après consolidation et aménagement, est choisie pour accueillir, dès 1786, les ossements du premier cimetière évacué, celui des Innocents, près de Saint-Eustache. Les autres suivront jusqu’en 1814.

Catacombes de Paris : 1 avenue du colonel Rol Tanguy, 75014, Paris ; 01.43.22.47.63. ; métro : Denfert-Rochereau

Philippe Peter

France-Soir, mardi 22 décembre 2009

Publicités