Amménagement du Francilien qui entrera en service le 13 décembre. (Infographie : Emmanuel Séguier)

Le Francilien sera lancé le 13 décembre. Ce train, fabriqué à 90 % avec des éléments recyclables, comporte un grand nombre d’innovations.

La SNCF va bientôt lancer son nouveau train. Le Francilien entrera en effet en service le 13 décembre sur la ligne H. D’ici fin 2015, 172 rames seront progressivement déployées sur les réseaux Paris-Nord, Paris-Est (2012) et enfin Paris-Saint-Lazare (2013). Considéré comme « révolutionnaire » par la compagnie ferroviaire, le Francilien représentera effectivement un réel saut qualitatif comparé aux trains actuellement en service sur le réseau ferré de la région parisienne. Les « petits gris », ces rames en acier inoxydable dont les plus anciens modèles datent de 1965, ont, il est vrai, fait leur temps. Ils devraient progressivement disparaître après 50 ans de bons et loyaux services.

Véhicule moderne, le Francilien comporte un grand nombre d’innovations techniques, notamment d’un point de vue environnemental. Il est ainsi équipé d’un nouveau système de propulsion doté d’un économiseur d’énergie qui permet de récupérer celle produite lors du freinage. La SNCF espère ainsi réduire de 30 % la consommation en électricité de sa nouvelle motrice. La climatisation et le chauffage du Francilien s’adapteront également au nombre de passagers grâce à cinq cellules placées au dessus de chaque porte. Elles compteront le nombre d’usagers présents à bord et commanderont les entrées d’air réchauffé par échangeur de chaleur. Enfin, les nouvelles diodes électroluminescentes permettront de diviser par huit la consommation énergétique de l’éclairage par rapport aux trains d’aujourd’hui.

Mode de transport accessible

Construit à 90 % en matériaux recyclables, le Francilien se veut aussi le « train le plus accessible de France » grâce à un plancher bas intégral. Les voyageurs en fauteuils roulants pourront y monter seuls grâce à une mini-passerelle et une marche mobile qui se déploiera automatiquement pour combler tout espace entre le train et le quai. Côté confort et équipements, la SNCF a également sorti le grand jeu : sièges anti-lacération larges et colorés, baies vitrées panoramiques, écrans TV embarqués ou encore caméras de vidéoprotection. Autre particularité du dernier né de la firme canadienne Bombardier : le Francilien n’a pas de cloisons intermédiaires. Il offre donc une perspective de près de 110 mètres.

Philippe Peter

France-Soir, mardi 8 décembre 2009



Publicités