Pour son projet du Bois des Granges, la commune de Claye-Souilly a remporté un prix dans le cadre du concours Ecoquartiers 2009.

Le concours Ecoquartiers 2009 a récompensé la ville de Claye-Souilly pour son projet de zone résidentielle alliant mixité sociale et développement durable. Fruit d’une politique d’urbanisme qui cherche à concevoir des ensembles urbains plus respectueux de l’environnement, la zone d’aménagement concerté du Bois des Granges disposera de 800 logements de toutes catégories, ainsi que de nombreux équipements publics et des zones commerciales. D’une superficie totale de 25 hectares, elle comportera également de nombreux parcs et aménagements paysagés. L’ensemble sera complété par quatre bassins naturels de rétention qui seront creusés pour canaliser les eaux de pluie. Le Bois des Granges sera de plus directement relié au centre d’enfouissement des déchets de la commune qui produira le biogaz nécessaire à l’alimentation en chaleur du futur quartier.

Une approche écologique et sociale

Le but premier du projet du Bois des Granges est de répondre favorablement aux nouvelles normes environnementales en matière d’urbanisme. La circulation douce (piéton et cyclistes) a par exemple été privilégiée afin de limiter au strict nécessaire l’invasion automobile. La perméabilité des revêtements utilisés pour les voiries – fabriqués avec des matériaux recyclables – facilitera également l’évacuation des eaux pluviales vers des noues paysagées (fossés destinés à leur récupération) et permettra d’éviter l’installation de réseaux souterrains coûteux.

La commune a néanmoins voulu adapter cette volonté écologique au contexte local. « L’écoquartier répond à la demande croissante des 20-30 ans qui voudraient rester dans notre ville mais qui ne trouvent pas de logements », explique Laurent Jacquin, adjoint au maire chargé de l’urbanisme. « Nous avons également voulu agir pour la mixité sociale afin de satisfaire toutes les strates de notre population ». De ce fait, si une partie des futurs logements seront destinés à être vendus à des particuliers, de nombreux appartements seront proposés à la location.

Ce chantier, relativement important pour une ville d’à peine 11.000 habitants, devrait débuté au premier trimestre 2010 et s’achever d’ici début 2015. Son coût total est estimé à près de 25 millions d’euros dont la majeure partie est prise en charge par les entreprises chargées de l’aménagement de la zone dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Philippe Peter

France-Soir, mardi 24 novembre 2009

Publicités