Passionné par l’univers de la Guerre des étoiles, Stéphane Henry a construit une réplique d’un chasseur stellaire.

Il y en a qui rentrent chaque soir leur voiture bien au chaud dans leur garage. Stéphane Henry est lui obligé de laisser la sienne devant sa maison puisque la place est déjà occupée par un autre engin. Et non des moindres puisque c’est le Jedi Star Fighter d’Obi Wan Kenobi qui s’accapare depuis un an le box de cet habitant de Velaine-en-Haye. Ou du moins sa réplique, l’original n’ayant jamais vraiment quitter sa lointaine galaxie.

Avec ses huit mètres de long et quatre de large, la bête de 600 kilos impressionne. « C’est une réplique à l’échelle 1 du vaisseau que pilote le chevalier jedi dans l’épisode 2 de la saga L’attaque des clones », explique ce jeune agent de sécurité d’incendie de 30 ans qui a construit la maquette avec l’aide de son père, Michel. « Nous avons mis six mois pour élaborer les plans, qui sont essentiellement basés sur un jouet officiel ainsi que sur nos propres observations, et un an de plus pour la construction ». L’armature du chasseur inter-galactique a été intégralement réalisée en bois, de même que son revêtement. Un assemblage plutôt rustique qui dénote avec l’électronique embarquée ultra-sophistiqué du cockpit. Un ordinateur de bord relié à un écran LCD a en effet été installé dans le poste de pilotage. Il est chargé de gérer automatiquement le droïde encastré dans l’aile gauche de l’appareil. Le système d’ouverture de la verrière – elle-même récupérée par Stéphane Henry sur un Dassault Mirage III alors qu’il servait comme pompier sur la base aérienne de Nancy-Ochet – est mu par un petit moteur électrique de volet roulant. « Ce sont des matériaux de récup’, mais nous avons réussi à les utiliser au mieux » afin de rester dans le style Star wars.

« Il ne volera pas »

Maître Gégé (le surnom du passionné au sein de l’association Sci-Fi) n’a finalement qu’un seul regret : « Il ne volera pas ». Pas de quoi gâcher le plaisir de ce fana, tombé dans l’univers du génial George Lucas alors qu’il n’avait que quatre ans, et qui possède, entre autres, 1.600 figurines estampillées Star wars.

Le vaisseau a été présenté pour la première fois au public le week-end dernier dans le cadre de l’exposition Génération Sci-Fi. Il devrait prochainement effectuer de nouvelles sorties et exhiber son fuselage rose à d’autres fans impatients de l’approcher.

Renseignements : http://maitregege.ifrance.com

Philippe Peter

France-Soir, mercredi 11 novembre 2009

Publicités