Le club photo de l’université Paris-Dauphine expose à partir d’aujourd’hui une série de portraits d’habitants de la capitale allemande.

Les membres du club photo de l’université Paris-Dauphine ont décidé de célébrer à leur manière le vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin. Direction la capitale allemande où une dizaine d’entre eux sont partis à la rencontre des habitants de cette métropole longtemps divisée par le « mur de la honte ». Pendant une semaine, ils ont recueilli leurs témoignages et leurs points de vue sur cette abjecte frontière de béton et de barbelés. Le résultat de ces travaux est présenté à partir d’aujourd’hui (et jusqu’au 16 décembre) dans les locaux de l’université Paris-Dauphine qui, clin d’œil de l’Histoire, ont accueilli les bureaux de l’OTAN du temps où la France faisait encore partie de l’Alliance atlantique. L’exposition, intitulée « Les Berlinois et le mur, 20 ans après », comprend trois fresques (la plus imposante mesure plus de dix mètres de long et deux mètres de haut) composées d’une série de portraits géants de Berlinois de tous âges et de tous milieux. Une sélection d’une vingtaine de clichés originaux, tirés des archives du magazine Paris-Match et pour certains totalement inédits, sera également exhibée. A l’occasion du vernissage de cette exposition, un mur de Berlin en cartons empilés d’une dizaine de mètres de long sera érigé aujourd’hui dans la cour de l’université. Ce soir, les étudiants, qui auront dû au préalable choisir leur camp (et devenir Ossis ou Wessis), participeront à la destruction symbolique de l’ancien rempart déchu.

Entrée libre

Renseignements : http://clubphotodauphine.free.fr

Philippe Peter

France-Soir, lundi 9 novembre 2009

Publicités