David Mamane est l’un des onze lauréats du concours Talents des cités 2009. Il a été récompensé pour la création de son entreprise de chauffage éco-responsable.

David Mamane, jeune entrepreneur de Montreuil, est l’un des onze lauréats de la huitième édition du concours Talents des cités. Ce prix vise à le récompenser pour la création, il y a un peu plus d’un an, de son entreprise éco-responsable. « Nous vendons et nous installons du matériel de chauffage qui utilise des énergies renouvelables », explique le fondateur d’Ethan clim. « Nos clients sont pour l’instant essentiellement des particuliers et des professionnels mais nous espérons rapidement décrocher des contrats avec des administrations publiques ».

A 38 ans, David Mamane est donc aujourd’hui un homme heureux. La vie ne lui a pourtant pas fait de cadeau. Marié et père de famille, il a progressivement vu les problèmes personnels s’accumuler. Victime d’une dépression lourde, il perd son emploi et se retrouve finalement à la rue, ne vivant que du RMI pendant quelques mois. « C’est mon frère qui m’a aidé à me sortir de là », se souvient-il avec émotion. « A l’époque, je vivais dans un foyer, j’avais vraiment touché le fond ».

Refus des banques

David Mamane reprend alors progressivement espoir en se fixant un objectif : il veut créer son entreprise. Attiré par les nouveautés technologiques et sensible aux questions écologiques, il décide de s’orienter vers l’éco-responsable. « J’ai constaté qu’il n’y avait pas vraiment d’offre dans le chauffage écologique », se remémore-t-il. Problème : aucune banque n’ai prête à s’engager à ses côtés dans ce projet. « Un rmiste qui veut emprunter de l’argent pour se lancer dans la création d’entreprise, cela ne faisait pas sérieux ». Il ne baisse pourtant pas les bras et va finalement faire des rencontres décisives au grenelle de l’insertion. Des associations ainsi que trois Cigales (Clubs d’investisseurs locaux au service du développement d’entreprises solidaires) lui avancent les fonds nécessaires à la création de sa société. Ethan clim voit finalement le jour en août 2008.

David Mamane veut maintenant développer son entreprise tout en répondant à certains critères : « le business sans éthique n’a pas d’intérêt et je me refuse donc à installer du matériel qui utilise des énergies fossiles ». Il veut également aider les « laissés pour compte ». « Je n’engage que des gens qui sont bénéficiaires du RMI ». Une façon pour lui de leur donner ce coup de pouce qui lui avait redonné l’espoir.

Philippe Peter

France-Soir, mardi 3 novembre 2009

Publicités