Michel Haag est le PDG de la brasserie Meteor, à Hochfelden, la dernière grande brasserie indépendante alsacienne. Il est également président du syndicat des brasseurs d’Alsace.


France-Soir : Que pensez-vous de l’organisation d’un Mondial de la bière à Strasbourg ?

Michel Haag : C’est une bonne chose pour la bière en général et cela ne peut être que positif pour la filière brassicole alsacienne. Il y avait un manque depuis la disparition d’Eurobière qui est aujourd’hui comblé. En plus, ce sera l’occasion de montrer comment nous nous développons et d’aborder la consommation de la bière de manière pédagogique.

Certaines grandes brasseries alsaciennes ne seront pas présentes sur le salon. Pourquoi ?

Nous aurions souhaité que tous les brasseurs de la région tiennent un stand. Certains (NdlR : Kronenbourg et Fischer) n’ont malheureusement pas souhaité y prendre part pour des raisons qui les concernent. Par contre, la plupart des microbrasseries, un secteur très dynamique dans notre région, feront goûter leurs produits.

Que représente la brasserie Meteor aujourd’hui dans la filière brassicole ?

Meteor produit environ 550.000 hectolitres de bière par an, soit 5% de la production alsacienne (NdlR : 3% de la production nationale). Nous vendons nos produits essentiellement dans la région dans laquelle nous sommes très ancrés.


Propos recueillis par Philippe Peter

France-Soir, vendredi 16 octobre 2009

Publicités