Ce week-end, le Mondial de la bière s’installe pour la première fois à Strasbourg. 120 brasseurs proposeront plus de 420 bières. A déguster avec modération, bien sûr.


Dix ans après la disparition du festival Eurobière, Strasbourg retrouve enfin son rôle d’ambassadrice de l’industrie brassicole française. La première édition du Mondial de la bière, pendant européen à la manifestation du même nom qui se tient depuis quinze ans à Montréal (Canada), ouvrira en effet ses portes tout le week-end. 120 brasseurs du monde entier proposeront à la dégustation plus de 420 bières différentes. D’autres activités seront également proposées aux visiteurs notamment des confections de brassins en direct, des conférences animées par des maîtres-brasseurs, des bièrologues et des spécialistes de la bière ou encore des ateliers de dégustation. Un concours sera organisé pour désigner les meilleures bières du festival.

Lorsque la décision a été prise d’organiser le salon en France, le choix de Strasbourg s’est fait naturellement, dans la mesure où, avec le Nord-Pas-de-Calais, l’Alsace est la seule région de l’Hexagone qui possède encore une industrie brassicole importante en terme de quantités produites. Les 10 millions d’hectolitres brassés chaque année représentent en effet 65% de la production nationale. La situation géographique de la capitale européenne a également joué. A la frontière avec l’Allemagne et la Belgique, deux pays où la tradition brassicole est très fortement ancrée, l’Alsace paraissait idéalement placée.


420 grandes bières


Le Mondial de la bière n’a néanmoins rien à voir avec la fameuse Oktoberfest de Munich, le but n’étant pas de boire des litres de bière fadasse jusqu’à plus soif. Leitmotiv de cet événement : « Boire peu, mais boire mieux ». Un pied de nez aux multinationales de la bière qui s’échinent depuis plusieurs années à produire des bières aussi insipides qu’inintéressantes et à détruire le patrimoine brassicole au nom de l’hyperrentabilité. Pas question donc de voir l’ombre d’une Heineken, Bud ou autre Corona sur un salon essentiellement dédié aux microbrasseries.

Moyennant l’achat de coupons, les amateurs de bonnes mousses pourront découvrir tout au long du week-end plus de 420 grandes bières différentes, parmi lesquelles l’Aecht Schlenkerla Rauchbier (Allemagne) au surprenant goût fumé, la puissante Takashi Imperial Stout (Japon) à la couleur noire intense ou encore l’étonnante Saint-Ambroise à l’abricot (Canada). A déguster, évidemment, avec plaisir mais modération.

Y aller : du 16 au 18 octobre, de 11 heures à 21 heures (vendredi et samedi) et de 10 heures à 19 heures (dimanche) au parc des Expositions du Wacken ; entrée : 6 euros (le verre officiel est offert)

Renseignements : www.mondialbierestrasbourg.com

Philippe Peter

France-Soir, vendredi 16 octobre 2009

Publicités