Et si la France n’avait pas perdu la guerre…

Dans la série Le Grand jeu, Jean-Pierre Pécau met en scène un reporter de France-Soir. Le troisième tome, La Terre creuse, vient tout juste de sortir et clôt un premier cycle prometteur.

Qui n’a jamais rêvé de revenir en arrière ou de changer le cours de l’Histoire ? « Avec des si on mettrait Paris en bouteille » affirme le proverbe. Dans Le Grand jeu, Jean-Pierre Pécau va beaucoup plus loin puisqu’il modifie carrément l’issue de la Seconde guerre mondiale ! Nous sommes en 1945.

La France et le Royaume-Uni ont vaincu l’Allemagne nazie. Celle-ci poursuit néanmoins la lutte à l’est contre l’URSS. Alors qu’il survolait le Groenland, un dirigeable français se volatilise sans laisser de traces. Pierre Lazareff, directeur de France-Soir, décide d’envoyer, Nestor Serge, son meilleur journaliste enquêter sur cette mystérieuse disparition.

Scénariste prolixe à l’imagination débordante, Jean-Pierre Pécau est féru d’uchronie, un genre romanesque qui consiste à réécrire l’Histoire en changeant un événement précis.

« Je suis un grand amateur de Lovecraft et de Howard qui ont été parmi les premiers à populariser ce style littéraire, explique l’auteur. L’uchronie compile mes centres d’intérêts – l’histoire, la science-fiction, l’ésotérisme… – et me correspond parfaitement ».

Selon lui, quelle que soit la tournure que prennent les événements, « les gens font ce pourquoi ils étaient programmés ». Dans la réalité, France-Soir est né durant la Libération. « Il paraît cependant évident que Lazareff serait devenu, quoi qu’il arrive, le patron de presse qu’il a été ».

« Mon père lisait France-Soir, c’est un journal qui a marqué les premières années de ma vie », se remémore le scénariste. « C’est aussi un titre historique de la presse française d’après-guerre avec ses grand reporters comme Joseph Kessel ; il fallait que mon héros travaille pour ce canard ! ».

Jean-Pierre Pécau planche déjà sur les deux prochains tomes de la série. « La France n’ayant pas perdu la guerre, elle a, au milieu des années 40, toujours son statut de grande puissance coloniale. Nestor Serge partira donc en reportage en Indochine française enquêter sur un nouveau mystère ».

Le Grand jeu, tome 3 La Terre creuse, Pécau, Pilipovic et Thorn, Delcourt, 56 pages, 13,90 €

Philippe Peter

France-Soir, jeudi 1er octobre 2009

Publicités