Le 8 août 1969, le photographe écossais Iain Macmillan immortalisait les Beatles traversant un passage piéton d’Abbey Road. Des centaines de fans se sont rassemblées, samedi, pour célébrer les quarante ans d’un des plus célèbres clichés du monde.

Des centaines de fans des Beatles, venus de tous horizons, se sont retrouvées samedi, à 11 h 35 précises, dans le quartier chic de Saint John’s Wood, à Londres. Ils étaient désireux de célébrer le 40e anniversaire d’une des plus fameuses photographies de l’histoire de la musique : celle des Fab’ Four traversant un passage piéton d’Abbey Road, à quelques mètres à peine du studio dans lequel le groupe britannique a enregistré la quasi-totalité de ses chansons. Entonnant quelques-uns de ses plus grands succès, la foule a rendu hommage à ce quatuor mythique originaire de Liverpool.

Le 8 août 1969, John Lennon, Ringo Starr, Paul McCartney et George Harrison organisent une séance photo qui, en dix minutes et six clichés à peine, accouche de la pochette de leur avant-dernier 33 tours, Abbey Road. Ils improvisent une mise en scène à la fois simple et singulière, aujourd’hui ancrée dans l’imagerie populaire. En file indienne, les quatre musiciens traversent le passage piéton, le regard haut, les jambes écartées. Lennon, cheveux longs, ouvre la marche, tout de blanc vêtu, les mains dans les poches. Starr suit en costume traditionnel noir. Légèrement décalé, une cigarette dans sa main droite, McCartney avance pieds nus. Harrison, en chemise et pantalon en jean, clôt la procession.

Toujours numéros un

Tony Bramwell, l’ancien manageur des Beatles, était présent, samedi, pour fêter l’événement : « Outre Paul et Ringo, je suis la seule personne en vie qui était présente ici ce jour-là. C’est fantastique de voir que tout cela continue », a-t-il confié. « Malgré les révolutions musicales de ces quarante dernières années, les nouveaux genres musicaux, les Beatles sont toujours les numéros uns », a-t-il certifié. Selon lui, Paul McCartney et Ringo Starr devaient certainement se trouver devant leur poste de télévision pour suivre l’événement. « Ils ne sont pas fatigués de ressasser ces souvenirs », assure-t-il. « Qui pourrait en avoir assez d’être un Beatles ? ».

Le cliché du photographe écossais Iain Macmillan est certainement l’un des plus connus du monde, au même titre que celui d’Albert Einstein tirant la langue, celui de cette petite fille afghane aux yeux bleus fabuleux ou encore ce portrait du Che qui a, depuis, été détourné pour se métamorphoser en véritable objet marketing. La célèbre photo a été souvent copiée, notamment par les dizaines de touristes qui se photographient chaque jour en train de singer, plus ou moins scrupuleusement, les Beatles traversant Abbey Road, devenue un véritable lieu de pèlerinage pour tous les fans. D’autres groupes ont également détourné le cliché afin de rendre hommage aux Fab’ Four, comme les Red Hot Chili Peppers. Sur leur album The Abbey Road E.P., les rockeurs californiens traversent la rue entièrement nus, une chaussette leur servant de cache-sexe.

Philippe Peter

France-Soir, lundi 10 août 2009

Publicités