Une Legal team, composée d’une cinquantaine de personnes, a été créée par la coordination anti-Otan. Sa mission : apporter une aide juridique à tous les participants au contre-sommet.

La tension est palpable entre les militants anti-Otan et les forces de l’ordre. La multiplication des contrôles et des fouilles ces derniers jours n’ont fait que l’attiser et les affrontements ont commencé hier soir. « Nous savons que les risques d’incarcération sont grands pour ce type d’événements », explique Vincent Martinez, responsable de la Legal team. « C’est pour cette raison que nous avons décidé de mettre en place un service d’aide et d’assistance juridique pour tous les manifestants».
Cette équipe a été constituée à l’automne, en même temps que la coordination anti-Otan, dont elle constitue la commission juridique. Elle est composée de juristes, d’avocats et de militants de tous âges et de tous horizons. La Legal team a réalisé et imprimé quelque 20 000 pense-bêtes juridiques, destinés aux militants anti-Otan. « On y trouve des conseils, des informations sur leurs droits en cas d’arrestation et sur les procédures à suivre s’il y a garde-à-vue », souligne Vincent Martinez.

Avocats mobilisés

Les bénévoles de la Legal team se relaient également pour répondre, 24h/24h, par téléphone, aux requêtes des manifestants. Enfin, une quinzaine d’avocats de Strasbourg sont mobilisés : « Ceux qui passeront devant le juge devront demander à l’avocat commis d’office d’être remplacé par un avocat de la Legal team », précise Vincent Martinez. « Les problèmes que nous avions rencontrés avec le bâtonnier de Strasbourg sont désormais réglés. » Un collectif anti-répression s’occupera de gérer et constituer les dossiers de ceux qui passeraient devant la justice. « Nous invitons les gens à refuser la comparution immédiate afin d’obtenir un procès équitable. »

SE RENSEIGNER Legal team Strasbourg : +33.03.68.46.02.62. Legal team Freiburg : +49.07.61.40.97.25.1. Internet : http://www.guidejuridique.net ou http://www.rote-hilfe.de

Philippe Peter
L’Alsace, vendredi 3 avril 2009
Publicités