Le contre-sommet de l’Otan a débuté, hier à Strasbourg, par une manifestation haute en couleurs. Le cortège, parti de l’Esplanade, a rejoint, sans heurts, le centre de convergence de la mobilisation anti-Otan, installé au Molodoï.

C’est un vieux camion usé jusqu’à l’os et surchargé de baffles qui a servi de point de ralliement aux participants à la première manifestation organisée par la coordination anti-Otan. Intitulée « Parade solidaire contre le cirque sécuritaire », elle a rassemblé environ 150 personnes qui s’étaient, pour la plupart, grimées en clowns : « Par ce biais, nous montrons que nous sommes pacifistes et non-violents, contrairement à ce que les autorités veulent faire croire », explique Nadé, du réseau Dissent. « Chacun sa façon de manifester .»
Parti du rond-point de l’Esplanade vers 14 h 30, le cortège, suivant un parcours long et sinueux, s’est lentement dirigé vers le Molodoï, qui servira de centre de convergence et de conférence à la mobilisation anti-Otan durant tout le contre-sommet. Aucun incident n’a été signalé.
Les forces de l’ordre ont néanmoins refoulé une dizaine de manifestants, qui souhaitaient rentrer chez eux, au niveau de la rue d’Austerlitz. Elles ont argué du fait que, déguisés et faisant donc partie du défilé, les personnes concernées devaient respecter l’itinéraire prévu.
« À part ce léger incident en marge du rassemblement, nous sommes très contents de son déroulement global », confie Julien, membre de la fédération anarchiste. « Le message que nous avons à faire passer est important pour les Strasbourgeois qui subissent le sommet de l’Otan ; personne ne leur a demandé leur avis ». Les manifestants se préparent désormais pour la grande mobilisation du 4 avril.

BONUS WEB Toutes les informations pratiques sur le sommet de l’Otan, comment vivre et circuler à Strasbourg pendant le sommet: sur le site http://www.lalsace.fr rubrique sommet Otan.

Philippe Peter
L’Alsace, jeudi 2 avril 2009
Publicités