Une libraire où l’on peut commencer à lire le livre de son choix et prendre son temps. Photo Philippe Peter

Une libraire où l’on peut commencer à lire le livre de son choix et prendre son temps. Photo Philippe Peter

Sur un marché dominé par quelques grosses enseignes, il faut être à la fois courageux et un peu fou pour ouvrir une nouvelle librairie. C’est pourtant le pari que s’est lancé Jennifer Le Morvan qui vient d’ouvrir Soif de lire, un lieu qui invite à la flânerie.

« Je veux faire autre chose que simplement vendre des livres ». Tout est dit. C’est par passion pour la littérature et l’évasion qu’elle procure, que Jennifer Le Morvan est devenue libraire. « Cela faisait quelques années que je voulais me lancer dans ce projet, mais c’était assez compliqué », explique-t-elle. Intermittente du spectacle durant de nombreuses années, Jennifer Le Morvan réalisait notamment des bandes-annonces pour la chaîne de télévision Arte. Elle a voulu passer à autre chose.
En Bretagne, elle découvre le concept de librairie-café qui attire immédiatement son attention : « Les lecteurs peuvent s’asseoir prendre un café et commencer à lire le livre qu’ils ont sélectionné », explique-t-elle. « Cela les incite à prendre leur temps dans le choix de leurs ouvrages et à partager, éventuellement, un moment de convivialité et d’échange avec leur libraire ». Très développées aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Allemagne, ces boutiques sont encore assez méconnues en France, même si Soif de lire, l’enseigne que vient d’ouvrir Jennifer Le Morvan, n’est pas la première de ce type à Strasbourg.
Lancée il y a un mois, la librairie-café reflète les goûts de sa gérante : « Je suis passionné de littérature contemporaine dans laquelle je me suis donc spécialisé car je peux en parler à mes clients », explique-t-elle. « J’ai aussi réservé une place aux beaux livres de cuisine et aux ouvrages pour la jeunesse ». Soif de lire est une boutique à taille humaine où il fait bon flâner et se laisser tenter par des auteurs talentueux mais quoique souvent méconnus. Tous les deux mois, la librairie accueillera également les œuvres d’un artiste de la région. Ce sont actuellement les peintures de Caroline Laffargue qui ornent ses murs.

Y ALLER : librairie-café Soif de lire, 11 rue Finkmatt, à Strasbourg ; ouverture du lundi au samedi de 11h à 19h.

Philippe Peter
L’Alsace, lundi 6 avril 2009
Publicités