La 5e édition du festival Augenblick débute aujourd’hui. 27 salles, du nord au sud de la région, participeront à cet événement, qui commence ce soir à Altkirch et a lieu jusqu’au 3 avril.

Malgré sa relative discrétion, le festival de cinéma de langue allemande a su fidéliser son public et commence à se faire une renommée. « Nous cherchons à tout prix à éviter une programmation trop confidentielle comme c’est malheureusement parfois le cas dans ce type de manifestation », explique Claude Brasseur, président de l’association Alsace cinémas, qui veut promouvoir le cinéma de proximité et diffuser l’art et l’essai dans la région. « Beaucoup d’œuvres que nous avons retenues sont des films grand public : certaines ont connu un grand succès dans leur pays », précise-t-il.

36 long-métrages

Six films suisses et allemands seront cette année en compétition, dont Luftbusiness, du réalisateur helvétique Dominique de Rivaz, et Ein Freund von mir, de Sebastian Schipper, avec Daniel Brühl, rendu célèbre pour son rôle dans Good bye, Lenin ! Au total, 36 long-métrages, très souvent méconnus du public français, seront présentés.
Si le cinéma de langue allemande est de plus en plus prolifique, notamment outre-Rhin où les jeunes réalisateurs ont su faire preuve de leur talent et se démarquer des monstres sacrés tels Rainer Fassbinder ou Volker Schlöndorff, sa diffusion est limitée et il peine à trouver son public dans l’Hexagone.
27 salles, réparties sur l’ensemble de la région, accueilleront tout ou partie de la programmation. « C’est une des particularités de notre festival : la volonté de le projeter dans l’espace et non de le restreindre à un seul lieu », souligne Claude Brasseur. Plusieurs événements ponctuels sont également prévus, dont la soirée Arte, le jeudi 26 mars, durant laquelle sera présenté Lulu & Jimi, d’Oskar Roehler. Carte blanche sera donnée à Swiss films qui proposera une sélection de productions en provenance de Suisse alémanique dans les cinémas de Mulhouse et de Saint-Louis.
Pour sa soirée d’ouverture, ce mardi 17 mars à 20h30, au
cinéma Palace Lumière d’Altkirch, le festival Augenblick a choisi un film inédit, Marchand d’art, Ernst Beyeler, de Thomas Isler. Un documentaire de 66 minutes qui sera présenté en présence du réalisateur et que l’on pourra revoir dans la tournée Swiss à Mulhouse, dimanche 29 mars à 18 h 30 au Palace.

SE RENSEIGNER http://www.festival-augenblick.fr

Philippe Peter
L’Alsace, mardi 17 mars 2009
Publicités