À partir de mardi, les Strasbourgeois qui en auront fait la demande pourront obtenir le badge leur permettant de circuler dans les zones sensibles.

Les conditions de sécurité autour du sommet de l’Otan, qui se tiendra les 3 et 4 avril à Strasbourg et Kehl, sont sans précédent. Après une première distribution de formulaires — permettant d’obtenir l’autorisation de circuler dans le périmètre de sécurité, fin janvier — le faible taux de réponses (50 %) a incité les services de police à lancer une campagne de rappel lundi dernier. Les Strasbourgeois qui en ont fait la demande, avant le 22 février, pourront retirer leurs badges à partir de mardi. Les retardataires devront attendre encore quelques jours avant de se voir remettre leur précieux sésame.
Environ 20 000 foyers sont concernés par ces mesures, auxquels s’ajoutent les employés travaillant dans les secteurs en question ou les professionnels, services d’urgence… appelés à y intervenir.

50 000 badges

Au total, près de 50 000 badges devraient être distribués jusqu’au 2 avril à 20 h. Les zones de sécurité seront ensuite bouclées. « Les personnes souhaitant y entrer et y circuler devront absolument être munies de leur badge et de la pièce d’identité ayant servi à le délivrer », précise Anne Gindensperger, commissaire de police et coordinateur de la cellule Otan.

Y ALLER Retrait des badges à l’Hôtel de Ville et sur le parking de France 3 (place de Bordeaux) du lundi au vendredi de 10 h à 20 h, le samedi de 10 h à 13 h.

Philippe Peter
L’Alsace, dimanche 8 mars 2009
Publicités