Jusqu’où ira-t-on dans le team building ? Sur les conseils d’un psychologue et les recommandations expresses de leur patron, les employés d’une société de design et de marketing de Newcastle, au Royaume-Uni, auraient ainsi travaillé… nus pendant une journée. Objectif : « renforcer l’esprit d’équipe » alors que la situation était jugée plutôt délétère au sein de l’entreprise suite au licenciement de six salariés. « Cela peut sembler bizarre, mais cela fonctionne », explique, fier de lui, David Taylor, le psychologue à l’origine du Naked Friday (vendredi nu). « C’est l’expression la plus aboutie de la confiance en soi et en les autres. » Si Sam Jackson, la directrice de l’agence, s’est dite enthousiasmée : « C’était génial. Maintenant que nous nous sommes tous vus nus, il n’y a plus de barrières », confie-t-elle. Les rescapés de la vague de licenciements sont-ils du même avis ? Selon le Daily Telegraph, ceux-ci n’auraient subi aucune pression pour accepter de se déshabiller. Si l’on excepte qu’après le licenciement de six des leurs, l’heure n’était guère à faire la fine bouche ! Bafouer allégrement les principes élémentaires de la dignité au travail n’a tout de même pas eu l’heur de plaire à tous… Deux des employés ont réclamé de pouvoir garder au moins leur sous-vêtements… Pas encore tout à fait pénétrés de « l’esprit d’entreprise » qui sied en pareils cas… L’histoire ne nous dit pas si les deux récalcitrants écoperont ou non d’un avertissement pour délit de solidarité…

Philippe Peter

L’Humanité, mercredi 8 juillet 2009

Publicités